Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 14:53

" Demain, c'est jour d'école .Jackson, petit enfant kenyan de 11 ans, creuse un trou d'eau dans le sable pour laver son uniforme . Demain, il fera à pied les 15 kilomètres le menant, en deux heures, à l'école, suivant avec sa petite sœur des routes dangereuses fréquentées par des bandits, et traversant, avec mille précautions, le territoire des éléphants ... Comme Zahira, dans l'Atlas marocain, Samuel en Inde et Carlito en Patagonie, le chemin de l'école est pour lui une Odyssée quotidienne ... " ( Le Monde ) .

" Soyons sérieux, nous prétendons vouloir que nos enfants apprennent plus et mieux, et nous avons fait jusqu'ici tout ce qu'il fallait pour qu'ils apprennent moins et moins bien . Les élèves ne passent pas plus de temps en classe, aujourd'hui, en cinq années d'école primaire qu'ils n'en passaient en quatre ans, il y a une génération . C'est comme si l'on avait obligé tous les élèves à sauter une classe . Nous avons organisé l'échec . " Cet aveu, sans concession, du " Pape " des réformes socialistes du système éducatif, dans les années 1980, l'historien de l'école, Antoine Prost, doit nous interpeller .

L'effondrement de la lecture, si souvent pointé du doigt, c'est d'abord, la conséquence logique de l'effondrement de l'enseignement de la lecture . Les mots doivent être remis à leur place .

Au début des années 1970, l'élève de CP bénéficiait de 15 heures d'enseignement du français par semaine, contre 9 heures en 2006 . En moyenne, un bachelier d'aujourd'hui, aura reçu pendant son cursus scolaire, 800 heures de français en moins que la génération précédente . Le timide rattrapage engagé depuis deux ans et demi, reste très insuffisant .

La semaine de quatre jours, à l'école primaire, de la réforme Sarkozy, de 2008, qui supprimait 3 heures d'enseignement, n'avait pas arrangé les choses

Ce n'est pas pour rien qu'une majorité d'enseignants demandent que soient renforcées les heures d'enseignement du français et des mathématiques du CP au CE2 ainsi que la suppression des méthodes inefficaces, ( telle la méthode semi-globale d'apprentissage de la lecture ) qui envoie au collège 40% d'enfants ne maîtrisant pas la lecture, l'écriture et le calcul . Cette méthode qui est condamnée par tous les scientifiques depuis des décennies, comme Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France : en vain .

Les socialistes au pouvoir n'ont jamais autant réformé un service public que celui de l'école, avec pour effet, de déboucher sur une école encore plus inégalitaire, condamnant à l'échec ceux qui attendent tout d'elle . En trente ans, la proportion d'enfants d'ouvriers dans les grandes écoles où ils ont été remplacés par les enfants d'enseignants ( effet initiés ) a été divisé par deux .

Où l'on voit bien que le pseudo- problème de la notation est bien dérisoire par rapport aux véritables enjeux .

Et si l'on revisitait l'expression, malheureuse dans la forme, mais non dénuée de sens sur le fond , de Claude Allègre : " Dégraisser le mammouth " . Oh ! Certes pas le nombre d'enseignants, l'école en manque cruellement, mais ce ministère, " cette bureaucratie à puissante inertie ", celle qui dit - les ministres passent mais nous, nous sommes toujours là - , qui ne carbure qu'à l'idéologie, libérale, forcément, qui n'a qu'une obsession, taire et cacher ses échecs, celle dont un syndicaliste ami encense " la constance dans le travail, due non aux ministres successifs, mais aux hommes et aux femmes qui sont restés en place ... " . Cela fait froid dans le dos !

Voyez-vous, ces gens-là, gèrent " le système éducatif ", expression de sociologues et de gestionnaires or vous ne verrez jamais un gestionnaire admettre ses erreurs . Le Ministre, ou la Ministre aujourd'hui, en tant que représentant politique, doit " gouverner l'école " - au sens noble de tenir le gouvernail, donc de donner le cap - . Le Ministre de l'Education nationale n'a pas à gouverner un système éducatif, sinon il faut en faire un énième Secrétaire d'Etat, dans la nébuleuse de Bercy .

Mme Vallaud Belkacem, l'on me dit que vous n'avez pas très envie de contrarier la bureaucratie qui vous entoure , que vous seriez traumatisée par l'échec retentissant de Vincent Peillon, pourtant le Ministre le mieux préparé de ces dernières années à assurer la fonction . Mais Vincent Peillon fut mal conseillé .

Un grand Ministre est un Ministre courageux . Le radical- socialiste Jean Zay, Ministre de l'Education Nationale du Front Populaire, constatait, dans ses Instructions de 1938, que " la majorité des élèves de 10 ans ne savaient pas lire couramment ", mais ne se contentait pas du constat . Il proposera " un grand projet de réforme de l'école, l'un des plus élaborés et des plus démocratiques jamais conçus " .

Du courage, Mme la Ministre . Tenez : je ne vous fais qu'une seule proposition . Reprenez et renforcez " la formation continue " des professeurs de l'école primaire, qui est totalement délabrée, avec pour seul but : reconstruire " le corps des instituteurs ", dans l'esprit des " hussards noirs "qui étaient aussi des instituteurs, chercheurs, ( tel Augustin Freinet ), afin de mettre un peu sur la touche tous ces faux-experts en sciences de l'éducation, qui n'ont jamais vu un élève de prés, sauf " leur bout de chou " . Comprenons-nous bien : il ne s'agit pas de revenir à l'école d'avant, mais à l'école tout court .

Le défi est magnifique : vous aurez à affronter rien de moins que, les vacances scolaires, les parents, les hôteliers, les voyagistes, les maires de stations de sports d'hiver, les patrons de compagnies de bus, une minorité d'enseignants égoïstes, car il en existe, et les adversaires de la notation de 0 à 20 .

Bon courage !

Scène du film documentaire de Pascal Plisson : " Sur le chemin de l'école ".

Scène du film documentaire de Pascal Plisson : " Sur le chemin de l'école ".

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans éducation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens