Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 14:36

" Toutes nos connaissances, passées, présentes et à venir, ne sont rien au regard de ce que nous ne saurons jamais " . ( Evgueni Evtouchenko, Les baies sauvages de Sibérie ) .

Le réseau mondial Facebook, s'est lancé , depuis une semaine , dans une campagne de communication et de transparence, auprès de ses fidèles, destinée à les informer sur l'exploitation de leurs données personnelles .

D'un fatras de règlements, de textes juridiques, de lois présentés dans une " novlangue " presque illisible, on retire cependant une désagréable sensation de vertige quant à l'utilisation des données personnelles que nous consentons à offrir à " l'ogre du Web " : chez Facebook, tout est à vendre .

Du simple numéro de téléphone aux adresses électroniques délivrées à l'occasion de l'ouverture d'un compte, en passant par " les fréquences et les durées de nos activités ", avec date et heure, les coordonnées chargées depuis un autre appareil, d'une autre marque, , notre répertoire transféré depuis un Smartphone, mais encore " nos données d'emplacement ", GPS, Bluetooth, wifi, le nom de notre opérateur, notre adresse, " nos données d'achat et de transactions ", et même les moyens de nous repérer " grâce au numéro de notre carte bleue " ... le braquage de notre vie privée est quotidien .

( Nous laissons de côté, ici, " l'affaire Prism ", du nom du système de surveillance américain, mis en place en 2007 par l'administration Bush, pour surveiller tous les individus , dans le monde entier, grâce à l'apport d'informations des géants du Web : Google, Microsoft, Facebook, Yahoo, etc ... )

Etre sur Facebook, c'est exposer volontairement une part de sa vie privée, mais pour le reste, le réseau se passe de notre consentement . Grâce à de puissants algorithmes et aux milliers d'informations glanées à chaque connexion, l'entreprise peut établir le profil de presque tous ses utilisateurs, même inscrits sous un " pseudo " .

Au réseau initial, il faut ajouter les réseaux affiliés au groupe : What'sApp, Instagram ou, le dernier bébé, Atlas, chargé de " filer " les internautes sur le Net . Le système de captation d'informations privées est tentaculaire et alimente un business commercial épouvantablement lucratif, de ventes de données, captées, transférées et stockées, en attente d'acquéreurs .

Attention ! N'allons pas nous plaindre ! Ce commerce est tout à fait légal . Le traité de commerce, signé en 2000, entre les EEUU et l'UE ( Ah, l'Europe ! ), traité qui porte le nom de " Safe Harbor ", ( le bien nommé Sphère de Sécurité ), accorde un blanc-seing absolu aux businessmans transatlantiques pour importer et négocier nos données personnelles .

Il nous reste donc, pour l'heure, quatre solutions radicales, pour éviter les radars américains : désactiver nos comptes, résilier notre abonnement à l'électricité, rendre notre carte bleue, ne payer nos achats qu'en espèces !

NB : d'après l'article de " Alicia Bourabaâ " dans le Canard Enchaîné du 3 décembre 2014 .

 La vie privée est un bien commun, comme un autre .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens