Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:19
Site : élites afrique .

Site : élites afrique .

(1) L'Immigré dans le Français .

" Dans les sociétés industrialisées, c'est le travail qui fait naître l'immigré, qui le fait être ; c'est lui aussi , quand il vient à cesser , qui fait mourir l'immigré, prononce sa négation ou le refoulement dans le non-être . ( Abdelmalek Sayad, sociologue, 1979 ) .

" Toutes les statistiques démontrent amplement que c'est le " producteur " que l'on recherche, avant tout, dans l'immigré " . ( Gérard Noiriel, historien, Le Creuset français, Seuil, 1988 ) .

" En 1971, 20% des Français, avaient au moins un ascendant d'origine étrangère et ce, en ne remontant qu'à la troisième génération, avant lui " ( Alain Girard ) ... Quinze ans plus tard, c'est le tiers des Français, dont on peut dire qu'ils ont au moins un ascendant étranger ... " .

F. Hollande a jugé bon, dans le discours qu'il a prononcé lors de l'inauguration du Musée de l'Immigration, non sans arrière- pensée politicienne, de remettre sur le devant de la scène " politique ", j'entends, donc polémique, le débat sur l'immigration . Il en assumera les conséquences .

Cela fait bien un siècle que le sujet souffre constamment d'être subordonné aux préoccupations et polémiques politiques qui ont empêché les historiens de " construire l'objet historique " que méritait de devenir le phénomène, l'activité historique, scientifique, restant maintenue dans une sorte de " ghetto " .

La polémique " violente ", n'en doutons pas, va reprendre, loin des garanties scientifiques : le recul propre à la longue durée, le dépassement de l'analyse conjoncturelle, la mise en valeur de la récurrence des phénomènes, les évolutions du vocabulaire, seule manière de dégager des " lois ", à tout le moins des " constantes ", seule façon de comprendre aussi ce qui est nouveau dans le contexte actuel .

Seul l'historien peut nous aider à dépasser l'image de l'immigré vue par Eric Zemmour ( et dénoncée, anticipation géniale, par le sociologue Ahsène Zerhaoui, déjà, dans Le Monde d'octobre 1984 ) : " Quand on dit immigré, on pense à quelqu'un de perdu, sans honneur, qui n'a plus rien " .

Et la première constate qui s'impose à nous, si l'on poursuit, comme le fait l'historien Gérard Noiriel, un examen sérieux des recensements de la population : " L'immigré on l'invite, on le recrute, on le retient pour travailler dans les secteurs d'activité qui sont refusés par les nationaux " .

On peut ainsi isoler trois pôles du " travail méprisé " .

Le premier rassemble les tâches reposant sur la force physique du manœuvre . Très répandues dans l'agriculture, elles sont le privilège des saisonniers . Pendant longtemps, les campagnes du Nord, et jusqu'en Ile de France ont été cultivées par des saisonniers flamands . Ils faisaient leur apparition, dès le mois de mai, pour " le démariage et le binage des betteraves "; en juillet et août, ils assuraient les moissons ", finissant la saison par l'arrachage des pommes de terre et des betteraves , contribuant parfois à la fabrication du sucre . Dans le midi, les vendanges étaient impensables sans le concours de dizaines de milliers de saisonniers espagnols . Dans les campagnes provençales, la cueillette des fleurs, de la lavande et des olives était devenue la spécialités des Italiens piémontais . L'extrême pénurie d'ouvriers agricoles nationaux, poussés vers les villes par la première révolution industrielle, avait pris un caractère critique, à partir des années 1890 .

Et il serait injuste de passer sous silence " les traditions d'hospitalité françaises " : à partir des années 1890, les Polonais remplacent, peu à peu, les Belges, et leurs témoignages sont accablants : " Journées de travail débutant à l'aube et ne prenant fin qu'à la nuit tombée ; taches harassantes dues à un outillage archaïque ; conditions d'hygiène et de logement plus misérables parfois que dans leur propre pays " . ( G. Noiriel ) .

La force physique est également très recherchée dans les usines, à laquelle il faut ajouter l'endurance aux agressions de la matière première . C'est pourquoi les travailleurs étrangers sont très nombreux dans les activités insalubres . En 1901, ils forment déjà 12% de la main-d'œuvre de l'industrie chimique, avec des pointes de 20% dans la galvanoplastie ou 23% dans la fabrication des huiles végétales . Dans les mines, la proportion d'immigrés passe de 6,4% en 1901 à 42% en 1931, nous précise l'historien G. Noiriel .

A cette date, ils constituent 20% des ouvriers de la chimie, 30% de ceux du bâtiment et des travaux publics .

Le troisième secteur des travaux pénibles regroupe les emplois " du marché du travail secondaire ", il s'agit des activités situées à la marge de la grande industrie, vivant en situation précaire, avec peu de capitaux . C'est le " royaume de l'immigration clandestine " ( déjà ), où le patron profite de la position illégale de l'ouvrier pour lui imposer des journées illégales de travail de plus de douze heures . Les industries de la confection et de l'habillement sont les lieux de prédilection de cette aimable surexploitation .

Soyons précis : dès la fin du XIXe s. on rencontre ces activités marginales dans le quartier du Marais, ( les " casquetiers " juifs ) ou à Belleville ; puis, on utilisera les Arméniens dans la proche banlieue, suivis des Yougoslaves et des Turcs des années 1980, qui feront tourner les entreprises du " Sentier " .

Le deuxième pôle du travail immigré qui a été identifié se rencontre " dans les branches à la pointe du progrès technologique ", les branches très mécanisées, là où la machine tend à remplacer l'homme qui devient soumis à ses caprices et à son rythme .

Déjà, sous le second Empire, la main-d'œuvre belge vient se concentrer à Roubaix dans l'industrie textile, comme dans les filatures de coton . Dans les chantiers navals de La Seyne sur Mer, la réorganisation du travail appelle à l'entrée de nombreux Italiens, qui dès 1888 y sont aussi nombreux que les Français .

Dans l'entre deux guerres, la mécanisation des grandes fonderies lorraines qui transforme le métier de mouleur en travail d'OS, explique la présence massive d'immigrés italiens et polonais .

Enfin, l'industrie automobile, un demi-siècle plus tard, deviendra un cas exemplaire, avec en 1974, un tiers de ses effectifs constitué par des travailleurs immigrés .

Le troisième pôle du travail réservé en priorité aux travailleurs immigrés est celui de la domesticité que l'on a eu tendance longtemps à oublier parce qu'il s'agissait surtout d'une activité de femmes . Les salariés du secteur domestique ont représenté, en moyenne, au siècle dernier, 5% de la population active ; dans ce groupe, les femmes étrangères constituaient, en moyenne, entre 6 et 8% des effectifs, avec une pointe à 10% en 1901 . Ainsi , cette même année, dans la population immigrée des femmes salariées, les domestiques représentaient un tiers de ce groupe .

Relevons encore une constante qui peut être utile pour comprendre ce qui se passe aujourd'hui : En 1901, la moitié des travailleurs étrangers appartient à la classe ouvrière ; en 1931 ils sont les deux tiers à appartenir à cette classe ; en 1975, les trois-quarts .

On peut ainsi commencer à dessiner le profil de l'étranger dans la France contemporaine : " Invité, avant tout, à venir en France pour travailler, il s'agit d'un homme plutôt jeune, presque toujours ouvrier, que l'on rencontre dans l'industrie ou l'agriculture, dans les postes d'activité les plus éprouvants physiquement et nerveusement . Les femmes de nationalité étrangère sont moins nombreuses, moins souvent salariées, et quand elles le sont c'est fréquemment pour servir de domestiques aux Français " . ( G. Noiriel ) .

Ce portrait nous sera fort utile pour comprendre les problèmes actuels . Demain, nous aborderons le thème de l'hospitalité française à l'endroit des travailleurs immigrés .

NB : Source : " Le creuset français " de Gérard Noiriel, Seuil, 1988 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens