Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 14:25

" En consentant au miracle des pains, tu aurais calmé l'éternelle inquiétude de l'humanité : devant qui s'incliner ? Car il n'y a pas, pour l'homme demeuré libre, de souci plus constant, plus cuisant, que de chercher un homme devant qui s'incliner ...Mais il ne veut s'incliner que devant un être incontesté ... " . ( Fiodor Dostoïevski, Les frères Karamazov ) .

L'IMPOSTURE !

Dans son immense roman " Les frères Karamazov ", Dostoïevski écrit, sans doute,

les plus belles pages de la littérature russe, connues sous le titre de " La fable du Grand Inquisiteur ", où est posée la question qui traverse toute l'œuvre du grand écrivain : Devant qui s'incliner " ?

Nous sommes au XVIe siècle, à Séville, raconte Ivan Karamazov à son frère Aliocha . Jésus est revenu sur terre pour voir fonctionner l'inquisition, dont les pratiques lui paraissent contraires à son enseignement . Reconnu dans la rue par le Grand Inquisiteur, il est arrêté et emprisonné, avant de mourir sur le bûcher .

Le tête à tête, dans la prison, entre Jésus, qui se tait, et le Grand Inquisiteur, qui est seul à parler, est d'une beauté impitoyable .

" Pourquoi es-tu venu nous déranger, car tu nous déranges, tu le sais bien ? ... Tout a été transmis par toi au Pape, tout dépend donc maintenant du Pape, ne viens pas nous déranger ...

Tu nous as accordé solennellement le droit de lier et de délier, tu ne saurais maintenant nous retirer ce droit ...

Leur liberté, ( celle que tu as leur enseignée ), ils l'ont déposée à nos pieds ... Nous leur dirons que nous régnons en ton nom . Nous les tromperons à nouveau, car nous ne te laisserons pas t'approcher de nous . Et c'est cette imposture qui sera notre souffrance, car il nous faudra mentir ...

Ces pauvres créatures se tourmentent à chercher un culte dans lequel tous ensemble communient ... Même quand les dieux auront disparu on se prosternera devant les idoles ... Ces pauvres créatures comprendront que la liberté est inconciliable avec le pain de la terre à discrétion, parce que jamais ils ne sauront le répartir ... Ne viens pas nous déranger ! " .

Sublime parabole qui réunit, dans un même dessein, des concepts aussi contradictoires, à priori, que liberté, légitimité, autorité, manipulation, persuasion, mensonge et doute ...

L'AUTORITE !

Hannah Arendt nous avait prévenus, sur le déclin inéluctable de l'autorité . " La disparition de l'autorité est simplement la phase finale, quoique décisive, d'une évolution qui, pendant des siècles, a sapé principalement la religion et la tradition . De la religion, de la tradition, de l'autorité, c'est l'autorité qui s'est démontrée l'élément le plus stable. Cependant, avec la disparition de l'autorité, le doute général a envahi également le domaine politique, et ce qui n'avait eu d'importance spirituelle que pour une minorité, est maintenant devenu l'affaire de tous ... ", écrit la philosophe, dans " La crise de la culture, qu'est-ce que l'autorité ? ...

Puisque l'autorité requiert obéissance, on la prend souvent pour une forme de violence ou de pouvoir . Pourtant l'autorité exclut l'usage de moyens extérieurs de coercition . Là où la force est employée, l'autorité proprement dite a échoué . L'autorité est d'autre part incompatible avec la persuasion, qui présuppose l'égalité, elle opère par un processus d'augmentation ... Là où on a recours à des arguments, l'autorité est laissée de côté ... "

Hannah Arendt nous apprend donc que la relation autoritaire entre celui qui commande et celui qui obéit ne repose ni sur une raison commune, ni sur le pouvoir de celui qui commande ; ce qu'ils ont en commun, c'est la hiérarchie elle-même, dont chacun reconnaît la justesse et la légitimité; et où tous deux, ont leur place fixée d'avance . A l'école, le maître n'est pas l'élève et l'élève n'est pas le maître .

LE PROCESSUS D'AUGMENTATION !

Le processus " d'augmentation " dont parle Hannah Arendt dans la relation d'autorité, est particulièrement bien expliqué par le philosophe Robert Damien ( Eloge de l'autorité, 2013, Armand Colin ) .

( Etymologiquement, autorité vient du latin " auctoritas ", de la famille du verbe " augere ", augmenter . Un augure, était celui qui renforçait l'autorité d'un acte par l'examen favorable des oiseaux ; auguste, pour désigner l'empereur, signifiait, celui qui renforce sa fonction par son charisme ) .

Quelle que soit la taille du groupe, il faut que ceux sur qui s'exerce l'autorité aient le sentiment par leurs relations de s'élever, de grandir . Etymologiquement, l'instituteur est celui " qui fonde, qui institue " . " Le maître change chez celui que l'on appelle justement l'élève, une opinion en savoir informé, instruit de ses limites ", ce n'est pas rien, c'est même peut-être tout .

On a confondu pendant très longtemps, l'autorité avec son abus : en réalité, la personnalité autoritaire n'a pas d'autorité . Il n'y a pas d'autorité sans respect .

Alors, je veux bien m'incliner, devant une autorité fraternelle qui me permet de m'augmenter, en me donnant toujours la liberté de l'interroger, de la critiquer, sinon c'est la domination .

LE DEBAT !

La notation de 0 à 20 est traumatisante pour l'élève : les professeurs ne s'en servent, et de façon malveillante, que pour asseoir leur autorité . . Il faut la supprimer . Pourquoi pas ? Elle concentre bien des critiques . En suivant, et avec les mêmes arguments, supprimons tout système d'évaluation, les horaires stricts, le contrôle des absences, la discipline, les récompenses et les punitions, les devoirs de contrôle et les concours ... Tous ces gadgets sont traumatisants .

Mais rappelons-nous que certaines études sociologiques ( Raymond Boudon, Mohammed Cherkaoui ) ont montré que rigueur et discipline bénéficient paradoxalement plus aux élèves issus de milieux modestes, la laxisme bénéficiant plus aux élèves des milieux favorisés .

Le grand échec actuel de l'école républicaine - jusqu'à quand - réside dans le fait qu'elle a concouru, ces dernières années, à l'accroissement des inégalités sociales . Peut-on affirmer raisonnablement que , dans la même période, écoles, collèges et lycées étaient devenus de véritables casernes ?

Alors, Mme Najat Vallaud Belkacem, ne vous laissez pas impressionner par de pseudos experts, qui vivent " sur la bête " depuis trente ans . Abordez les vrais débats, les débats de fond, avec les vrais acteurs, ceux qui refusent de mettre un genou à terre : la majorité des professeurs .

" Voyez-vous, ces derniers temps, il y a tant de gens qui se sont raccrochés à l'intérêt commun et qui ont tant déformé tout ce qu'ils touchaient pour servir leur propre intérêt, que tout en a été absolument sali " . ( Crimes et Châtiments, Dostoïevski ) .

Statue de Dostoïevski à Saint - Pétesbourg .

Statue de Dostoïevski à Saint - Pétesbourg .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens