Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 16:26

" Lorsque les appareils politiques sont épuisés, il faut qu'ils aillent se ressourcer dans le social ", ( Pascal Perrineau , Aux sources du populisme nationaliste, 1996 ) .

Nous n'allons pas évoquer ici l'affaire " Jouyet - Fillon " qui n'est qu'une illustration de la suffisance, de l'arrogance, du sentiment d'impunité, qui règnent dans le " hors-sol " qu'est devenue la politique, aujourd'hui .

Ce sont les soubassements de ces errements, que nous voulons interroger !

Les peurs de nos concitoyens, largement justifiées par la durée du chômage, la croissance de celui des jeunes, des femmes et des ouvriers, le sentiment que les grands partis n'offrent plus de solutions depuis trente ans, la réalité de la corruption, le mouvement de dépossession qu'entraîne la mondialisation, l'effondrement du mythe révolutionnaire, la croissance dorénavant parallèle de la richesse et de la pauvreté, la laideur et l'inorganisation de certaines zones d'habitat, la réduction médiatique de l'information au scoop, l'abaissement de la culture à la téléréalité ... autant de questions qui n'atteignent plus, et depuis longtemps, les élites politiques, dont le seul enjeu qui vaille est de rester cramponnées aux privilèges qu'apporte l'appartenance à " la bulle " .

Les tabous historiques, qui retenaient ceux qui avaient gardé le souvenir de l'Occupation, de la trahison et de la collaboration, dans le régime de Vichy, de la grande bourgeoisie française, voire les déchirures de la Guerre d'Algérie, ne fonctionnent plus sur les nouvelles générations, c'est pourquoi, les jeunes, peuvent, sans aucun sentiment de culpabilité, voter, de plus en plus nombreux, pour le Front National ( 20%, pour la tranche des 18-24 ans, au chômage ) . Des questions, dans " la bulle " ? Vous voulez plaisanter ! C'est notre réserve, pour les élections présidentielles, en 2017 .

Ce n'est plus " le monde de la boutique " qui fait, comme en 1984, l'électorat du FN, ce monde toujours séduit par tous les discours anti-étatiques et anti-fiscalisme . " Le monde de l'atelier " a rejoint " le monde de la boutique ", les ouvriers ont rejoint les commerçants et les petits-patrons, au point que, Marine Le Pen peut présenter le FN comme le premier parti ouvrier du pays, ( 30% chez les ouvriers, 25% chez les chômeurs ), et depuis juin 2104, comme le premier parti de France . Emotion, dans " la bulle " ? Non, calme plat ! On est plus préoccupé " à se marquer à la culotte ", en vue de 2017 .

Aucun courant d'extrême-droite n'a une telle base populaire en Europe, aujourd'hui .

Et la dynamique la plus récente du vote Le Pen se fait, pour l'essentiel, en dehors de l'espace politique de la droite . Seuls 53% des électeurs de Le Pen se disent de droite, aujourd'hui : la profonde implosion des repères est flagrante . " La bulle " reste silencieuse .

Le sentiment d'insécurité ne cesse d'augmenter face à l'explosion de la petite délinquance, fantasme parfois, plus souvent collision entre l'inquiétude subjective et la réalité objective : incivilités, agressions dans les transports en commun, que les usagers, dans leurs migrations quotidiennes, résidence-travail, transplantent, symboliquement, de la ville à la campagne plus paisible . " La bulle " a du mal à interpréter .

Le succès de la Gauche plurielle et de Lionel Jospin, en 1997, aura été le dernier sursaut d'un électorat populaire pensant soutenir encore " des candidats du peuple ", selon la tradition du Front Populaire .

Le quinquennat de François Hollande aura mis fin à ces " ultimes avatars " . Mais " la bulle " paresse ! Elle a abandonné l'espace public aux forces d'isolement, d'atomisation et de repli, depuis trop longtemps .

L'historien Léon Poliakov peut relever que dans les situations de crise, qu'elles soient économiques, sociales, ou historiques, le réflexe des peuples consiste souvent à ne pas chercher à accéder au discours des causalités complexes, et à s'en remettre au discours excluant et simpliste du bouc émissaire, - diables en tout genre : immigrés, eurocrates, cosmopolites, élites, politiques . " La bulle " ne se réveille pas pour autant .

Un Eric Zemmour peut arriver, glorificateur d'un passé largement mythique, mais qui revu et corrigé, inculque la notion d'une identité de substitution, les médias lui ouvrent tout grands les bras . " La bulle " fait le gros dos !

Le Front National récupère une part de citoyens qui ne se reconnaissent pas dans les valeurs de la société permissive qui s'est développée dans le courant des années 1970, le FN récupère ces milieux fragilisés par la crise, en perte de repères, pour les aspirer dans un repli culturel, vers ce que Marine Le Pen leur présente comme la tradition éternelle . " La bulle " rigole !

Et pourtant cet électorat, prudence, est porteur de contestation et de rupture : dans une grande enquête SOFRES, il y a quelques années déjà, l'électorat qui se définissait comme le plus révolutionnaire était celui d'Arlette Laguillier, et au même niveau, celui de Le Pen, largement devant celui de L. Jospin ou de Robert Hue .

La gauche peut elle retrouver une virginité politique pour récupérer cet électorat qui n'a pas coupé totalement les ponts avec ses anciennes valeurs ? Le quinquennat Hollande semble avoir tiré un trait sur cet espoir . " La bulle " se tait ou plus précisément, répond avec morgue : c'est du populisme ! Circulez, il n'y a rien à voir !

Les alternances droite-gauche ont depuis trente ans - sous de fausses apparences démocratiques - perverti la Démocratie : les électeurs ont le sentiment d'avoir tout épuisé . Le FN apparaît dès lors comme " une troisième voie ", celle qui n'a pas encore été essayée . Danger réel, car le FN est devenu un appareil non négligeable avec un corps d'élus locaux, un appareil militant qui se renforce ( le nombre d'adhérents a doublé depuis 2012 ) insérant peu à peu le parti dans le corps social . " La bulle " se chamaille !

Quand la sociologue Annick Percheron prévient que depuis les années 1980, les familles transmettent de plus en plus des questions et des incertitudes et de moins en moins de réponses, il y a matière à s'alarmer . Dans " la bulle ", on s'amuse, on profite, on jouit .

Nous sommes au milieu du gué : que fait-on, clament les oubliés ? Mangez des brioches, répond " la bulle " ( en Marie-Antoinette délavée ) !

Plus fine, Marine leur dit : reprenons racine, lutte des classes dévoyée vers la technostructure bruxelloise et identité nationale, à l'ombre de laquelle nous allons trouver repos et sens .

Armageddon approche à grands pas . " La bulle " s'encanaille ! Quels ânes !

Ne " jouyez " plus avec nous : cela va mal finir !

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens