Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:45

" Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie " ( Blaise Pascal ) .

Ce n'est qu'un film, un documentaire qui sort en salle le 26 novembre : " Master of Universe ", du réalisateur Marc Bauder . Un ancien banquier d'affaires allemand, licencié, Rainer Voss, depuis une tour abandonnée du quartier financier de Francfort, y raconte trente années de dérégulation financière qui ont mené le monde au bord de l'explosion .

Au milieu des années 1980 la dérégulation bat son plein en Europe, sous la houlette d'hommes politiques français . Les banquiers américains débarquent, en véritables dieux, avec des milliers d'innovations financières totalement inconnues sur le vieux continent, à un moment où tout semble possible pour le monde de la finance .

Une véritable industrie financière se met alors en place, développant une culture de puissance et d'impunité . Pour entrer dans ce monde, explique l'ancien banquier " il faut être prêt à renoncer à la vie, il ne faut plus se poser de questions, il faut renoncer à avoir des idées politiques, accepter de perdre ses amis . Peu à peu, la réalité s'éloigne de vous ... Les repères disparaissent ... Les salariés de la banque s'installent dans un monde clos, où le contrat du jour devient la chose la plus importante du monde ... " .

Décryptant " l'affaire Kerviel ", Rainer Voss dépeint la culture bancaire qui met une pression infernale sur les traders pour les conduire à maximiser toujours plus les profits, quelles que soient les circonstances, quels que soient les dangers .

Le coût des faillites bancaires en Allemagne, lors de la crise de 2008, qui s'élève à 488 Mds d'€, est resté, pour l'essentiel à la charge des contribuables allemands, précise-t-il, encore . Dans la panique, les Etats ont su trouver des centaines de Mds, en quelques jours, pour éviter l'effondrement des banques à l'origine de la catastrophe .

Mais l'homme ajoute, à titre d'avertissement : les banques n'ont rien retenu de cette crise, " le système ne se réformera pas de l'intérieur ..." et il n'y a aucune chance pour que cela se termine bien .

Au grand casino, les banques ne veulent jamais perdre . Elles ont mis au point des systèmes qui fonctionnent à la " nanoseconde - le trading à haute fréquence - où il faut s'approcher des serveurs au mètre près, ( c'est pourquoi l'essentiel des échanges de la bourse de Paris est délocalisé à Londres, près de la City ), pour pouvoir échanger le plus rapidement possible .Que peuvent valoir les notions de " capitalisme entrepreneurial " ou même de " création de valeurs pour l'actionnaire ", chères aux néolibéraux, quand le temps moyen de détention d'une action est désormais de " 22 secondes " ? demande Voss .

Le système financier a mis les pays du sud de l'Europe en déroute . L'Espagne, la Grèce, le Portugal s'écroulent, mais cela ne s'arrêtera pas, selon lui . Les financiers vont reprendre leurs attaques contre les maillons faibles de l'Europe .

A la question brutale, " quel est le prochain pays sur la liste ? ", le banquier répond sans hésiter : " la France " ! ... " Après, c'est game over " ! ( Fin du film ) .

Que veut dire Rainer Voss, avec ce " game over " ambigu, en guise de conclusion ? Que la partie sera terminée, et que les marchés seront repus ? Que la partie sera ouverte à tous les vents, à une sorte de Far West, sans foi ni loi ? Qu'une autre partie pourra commencer, mais alors laquelle ? Que la planète aura été dévastée par le trop plein d'argent, une sorte de planète des singes ?

La réponse est sans doute dans les quelques constats suivants . Ce sont aujourd'hui, selon la Banque des Règlements Internationaux ( BRI ), 860 000 Mds de $ qui circulent, tous les jours, entre les places boursières du monde ; ces capitaux représentent 13 fois le PIB mondial, environ 70 000 Mds de $ ; les 2/3 de l'Humanité sont désormais exclus du progrès, à cause de la concentration croissante des richesses, affirme le Forum Social Mondial .

Le silence actuel des espaces infinis de la spéculation m'effraie !

L'optimisme affiché du Directeur de l'Institut brésilien d'analyses sociales et économiques ( IBASE ), co-animateur du Forum Social Mondial ( FSM ), Candido Grzybowski, peut-il encore nous réchauffer, comme un soleil pâle dans une journée de tempête de neige : " Les problèmes mondiaux sont immenses et complexes mais le monde ne s'arrête pas, et les peuples font toujours l'histoire " .

NB . Source concernant le film " Master of Universe " : site Mediapart du 24/11/2014 .

ufc-quechoisir-var-est-org   .

ufc-quechoisir-var-est-org .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens