Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 14:27

" La république garantit à tous, notamment à l'enfant, à la mère et aux vieux travailleurs la protection de la santé, de la sécurité matérielle, le repos et les loisirs . Tout être humain qui en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler a le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence ... " ( Préambule de la Constitution de 1946 repris dans le préambule de la Constitution de 1958 ) .

Autant l'incapacité à gouverner le pays de Marine Le Pen et de son entourage est évidente, autant l'habileté idéologique des penseurs de l'extrême - droite qui la soutiennent ne doit pas être sous-estimée . Ils sont redoutables .

Très tôt, et bien avant tout le monde, ils ont repéré la faille par où faire écrouler le système : la zone intermédiaire, la zone d'écart survenue entre " citoyenneté politique " et " citoyenneté sociale ", avec l'apparition de la crise généralisée .

La Nation s'est construite, depuis 1789, sur une équation à trois termes, qui nous semblait encore, il y a quelques années, " naturelle " : " citoyenneté = nationalité = souveraineté " . Le troisième terme se retrouvant au croisement des deux premiers . La souveraineté est une notion qui fonctionne dans les deux sens : la souveraineté que l'Etat exerce sur les citoyens nationaux, citoyens placés sous son contrôle, et, dans l'autre sens, la souveraineté du peuple, s'exerçant par délégation ou représentation et qui génère le sentiment, pour les citoyens, d'appartenance à une Communauté .

A l'intérieur de la communauté, il ne peut y avoir d'exclusion, tout le monde y a sa place - même si c'est une petite place - . L'idée qu'il y a une solidarité nationale induit aussitôt l'idée d'une frontière, à la fois territoriale et humaine, la communauté des citoyens ne peut pas être l'humanité tout entière .

Cette équation a bien fonctionné , ce fut le cas sous la Troisième République, mais s'est parfois retrouvée en danger, luttes des classes, boucheries du XXe siècle, guerres d'indépendances dans les anciennes colonies . Les classes dominantes, inquiètes, ont alors essayé de la renforcer périodiquement . Comment ?

Ce fut " Le pacte social ", à la Libération, inventant une citoyenneté sociale à côté de la citoyenneté politique, indissociable de la conquête et du bénéfice de droits sociaux . Nous l'appellerons aussi " la République sociale " ( Art. 1er de la Constitution ) .

Le pacte social va occuper une fonction centrale dans nos difficultés actuelles . La politique sociale ( régulation d'un antagonisme de classes susceptible de remettre le système politique en question ), est mise en place en la fondant dans le cadre national, de sorte que l'appartenance à la nation devient la condition essentielle à la jouissance des droits sociaux .

Elle a pour corrélat le développement d'une citoyenneté sociale négociée, contrôlée, susceptible d'évoluer . Si elle n'est pas la citoyenneté politique pure, on voit bien qu'elle englobe des droits fondamentaux supplémentaires, droits syndicaux, droits de représentation ou d'expression dans l'entreprise, élections professionnelles, droit de grève, qui deviennent très vite des droits politiques .

Et l'interférence devient névralgique quand est posée la question de savoir où est la place des immigrés dans la citoyenneté sociale . Et c'est la question que posent, très tôt, les idéologues d'extrême droite, qui ont vu toute la confusion à créer autour du sujet et l'écart apparu , avec la crise du mouvement ouvrier, entre citoyenneté politique et citoyenneté sociale qui ne seraient plus, tout à fait, des synonymes .

Il y a des " non-nationaux " qui exercent des droits sociaux à signification objectivement politique, et des " nationaux " qui, bien qu'officiellement propriétaires de droits politiques, sont exclus de la citoyenneté sociale, étant devenus des " assistés " . Cet écart ne pouvait qu'hystériser la notion de " nationalité ", en période de crise, ce qu'ont bien appréhendé les idéologues néo-fascistes - le concept de préférence nationale faisant partie de l'arsenal doctrinal qu'ils vont utiliser - tout comme l'image d'une citoyenneté sociale qui se viderait de tout contenu avec à la clé la disparition de tout système d'assurance .

Assistanat ! Exclusion ! Déshumanisation ! Question ! Qu'ont-ils de plus que moi, qui suis Français, pour avoir plus de droits que moi, ces étrangers ? A partir de là, réclamer l'expulsion des étrangers du bénéfice des droits sociaux, des crèches ou des hôpitaux, puis des écoles, puis du pays lui-même, des droits syndicaux, pour restaurer par là le contenu de ma propre citoyenneté nationale, devient un slogan très facile à entendre . En plus, on va récupérer sur leur dos une partie des ressources que l'on me refuse !

Voilà comment les idéologues néo-fascistes ont promu le développement d'une demande de racisme institutionnel très puissante qui n'engendre pas que de l'inquiétude, mais véritablement la panique, dans les couches populaires, dont le FN fait son miel .

Et comment pourrait-il en être autrement, quand nous avons atteint déjà deux générations de chômage de masse, les chômeurs fils de chômeurs, ( avec la misère et le désespoir que cela entraîne ), à qui, du haut des palais nationaux, on annonce que leurs prestations sociales et leurs retraites seront inévitablement réduites, mais que cela se fera au nom de la compétitivité .

" Il faut donc vider la marge " ! Tel est l'objectif du FN ! Mais, un tel objectif suppose une violence institutionnelle exceptionnelle, qui conduira au déchirement du tissu social tout entier .

" En politique, l'angoisse collective du vide est dévastatrice ", nous prévient le philosophe Etienne Balibar .

Nuit étoilée ( Van Gogh ) .

Nuit étoilée ( Van Gogh ) .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens