Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 21:53

" Ce n'est pas la tolérance que je réclame mais la liberté ... La tolérance ... je demande qu'il soit proscrit, et il le sera, ce mot injuste qui ne nous présente que comme des citoyens dignes de pitié, comme des coupables auxquels on pardonne ..." . ( Extrait d'un discours du pasteur Jean-Paul Rabaud dit Saint-Etienne, délégué du Tiers-Etat, devant l'Assemblée Constituante, en 1789 ) .

Le pasteur réclamait, devant les représentants de la Nation, que les Français de religion protestante soient reconnus comme des citoyens français, à part entière . La violence du propos est à comprendre, dans son contexte historique : dans le rapport " tolérant-toléré ", demeure la menace, qu'à tout moment, le tolérant peut supprimer la tolérance accordée . ( Allusion à la Révocation de l'Edit de Nantes, de 1685 ) .

Il y a quelques jours, plusieurs millions de Français de religion musulmane ont reçu, de la part de la caste politico- médiatique de notre pays, devenue hystérique, l'assignation à se regrouper dans la rue, l'injonction de demander un pardon collectif à leur patrie, une sommation à définir, une fois pour toute, leur foi, afin que leur volonté d'appartenir pleinement à la Nation, ne puisse être mise en doute .

99,9% des 4 millions de citoyens français de religion musulmane, pris en otage et stigmatisés, afin que la France puisse pardonner un crime, auquel ils sont totalement étrangers .

Cela, parce que, à deux mille kilomètres de Paris, des fous de dieu, ont assassiné, ignominieusement, un citoyen français, pour l'unique raison, et c'est vrai, qu'il était français, en hurlant " Allah est grand " !

Les appels infamants de la caste politico-médiatique française, ont atteint, ces derniers jours, un rare degré d'irresponsabilité en prenant le risque de susciter des réactions de révolte dont le pays n'a pas besoin . Intimer aux premières victimes de " ces musulmans qui sont dans le moyen âge ", c'est ainsi que le recteur de la mosquée de Bordeaux désigne les sunnites radicalisés, sommer les musulmans modérés, victimes symboliques souffrant d'être associées à ce qui est commis, non pas en leur nom, mais au nom d'un Islam qu'elles réprouvent, de se désolidariser d'actes dont absolument rien ne permet de les suspecter d'être solidaires, est indigne .

Manuel Valls se trompe quand il prétend que les djihadistes de l'Etat islamique sont des détraqués tombés d'un improbable ovni, tout comme le politologue Olivier Roy qui ne voit dans l'Etat islamique que des Dark Vador sortis " d'un immense fantasme " . Le spécialiste de géostratégie, Gérard Chaliand, est plus prés de la vérité, quand il nous explique que l'Etat islamique fait partie d'un Islam en guerre civile contre lui-même . Le monde islamique est à nouveau entré en convulsion, se déchirant entre partisans de la modernité et partisans d'un retour au passé glorieux des premiers siècles d'expansion fulgurante par le glaive et les conversions forcées .

" L'Etat islamique est l'expression délirante de l'extrémisme sunnite ", écrivait très justement Le Monde, il y a quelques jours , la nostalgie du paradis perdu de l'Islam guerrier, égorgeur de musulmans insuffisamment soumis au texte littéral, tueur de yézidis et de chrétiens .

Mais des voix s'élèvent aujourd'hui, parmi ces musulmans que l'Etat islamique meurtrit et scandalise, voix courageuses, voix qu'il faut écouter et soutenir, loin des injonctions menaçantes, car c'est d'elle que viendra la solution aux risques multiples que l'Islam radical fait courir au Moyen-Orient et donc à l'Occident .

Le recteur de la mosquée de Bordeaux a courageusement pris ses responsabilités, en affirmant que le Coran est " un texte anarchique " qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre et qui permet aux djihadistes de justifier tes ou tels agissements, par un passage du texte sacré . Il est relayé par le recteur de la mosquée de Villeurbanne qui prône l'urgence dans les banlieues " d'un travail à faire sur la lecture des textes fondateurs " .

L'ancien président du Conseil Français du Culte Musulman propose que se tienne, avant la fin de l'année, un colloque sur " la dimension théologique du djihadisme " .

Que dire de la lettre ouverte au monde musulman, du philosophe Abdennour Bidar ? " Qu'as-tu d'admirable, aujourd'hui, mon ami ? Qu'est-ce qui en toi reste digne de susciter le respect des autres peuples et civilisations de la terre ? Où sont tes sages ? Où sont tes grands hommes ? Où sont tes grands penseurs dont les livres devraient être lus dans le monde entier comme au temps où les mathématiciens et les philosophes arabes ou persans faisaient référence de l'Inde à l'Espagne ? " . ( Abdennour = serviteur de la lumière ) .

Ces prises de position doivent être relayées et soutenues, parce qu'elles sont hautement risquées, pour ceux qui les prennent, et qu'elles ont à affronter deux adversaires, en même temps : le djihadiste et l'aveuglement de l'élite française .

Le théologien et psychanalyste Daniel Sibony pose très clairement la question : " Ce qu'il faut faire, c'est de se questionner sur la nature d'une parole qui permet une prise d'otages aussi massive, un milliard de musulmans, sans parler des victimes directes . Ce qui est en cause, c'est donc un rapport au texte, c'est son emprise sur les siens et ce qu'il dit des autres ... " .

La question est bien trop importante pour être traitée par un vulgaire réflexe de Pavlov aux forts relents de colonialisme .

NB : Citations empruntées à l'article d'Eric Conan, " Islam contre Islam ", Marianne No 911, du 3 octobre 2014 .

Caricature de Rabaud Saint Etienne . Le retour à la liberté de culte, pour les protestants, ne se fit pas sans difficultés .

Caricature de Rabaud Saint Etienne . Le retour à la liberté de culte, pour les protestants, ne se fit pas sans difficultés .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens