Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 14:46

Assommons les pauvres : " Comme j'allais entrer dans un cabaret, un mendiant me tendit son chapeau, avec un de ces regards inoubliables qui culbuteraient les trônes, si l'esprit remuait la matière ... Immédiatement , je sautai sur mon mendiant lui secouant vigoureusement la tête contre un mur ... Tout à coup, ô miracle, je vis cette antique carcasse se retourner et avec un regard de haine se jeter sur moi me battant dru comme plâtre ... Je lui avais rendu l'orgueil et la vie ... " . ( Le spleen de Paris, Petits poèmes en prose , Charles Baudelaire , 1864 ) .

Avec toute l'ironie dont peut être capable un poète maudit, au milieu du XIXe s., Charles Baudelaire invite tous les bons bourgeois à rosser les pauvres, seul moyen de rendre à ces " malandrins " , orgueil et goût de la vie .

Coluche fit sien cet appel, avec le slogan qu'il rendit célèbre : " Salauds de pauvres ! " .

Eh, bien ! En 2014, la croyance s'est substituée au slogan, le conseil à l'idée, la pratique à l'opinion, exit l'ironie : " Pauvres, trouvez le bonheur en vous faisant esclaves ! " .

C'est une enquête très sérieuse du CREDOC, et non un sondage, parue ce mois-ci, qui nous le dit, et il ne s'agit plus de rigoler . Ce travail d'observation des comportements et du mouvement des idées dans la population française, a été commencé , il y a trente ans, par les chercheurs du Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie .

Sous les coups de boutoir de la pensée dominante, des discours politiques, de journalistes acoquinés aux puissants et d'experts appointés pour mentir, les Français ne sont plus tout à fait des Français .

En 2014, ils sont 64% à penser que s'ils le voulaient vraiment, la plupart des chômeurs pourraient retrouver un emploi, 6 points de plus qu'en 2012 ; presqu'un Français sur deux ( 44% ) estime que faire prendre en charge par la collectivité les familles aux ressources insuffisantes leur enlève tout sens de la responsabilité : plus 10 points par rapport à 2012, score jamais atteint ; 37 % des gens pensent que les pauvres, sont pauvres, parce qu'ils n'ont fait aucun effort pour s'en sortir, 7 points de plus qu'en 2012, 12 points de plus qu'en 2010, au lendemain du pic de la crise financière .

Ce n'est pas tout ! Trois Français sur quatre ( 76% ) estiment qu'il est plus avantageux de percevoir les minimas sociaux que de travailler, plus neuf points en deux ans ; 54% estiment que les pouvoirs publics en font trop pour les plus démunis, plus 18 points depuis 2012 ; 53% pensent que le RSA incite les gens à s'en contenter, soit 9 points de plus en deux ans .

Ce n'est pas tout ! Depuis 1982, les Français jugeaient l'aide aux familles insuffisante, ainsi, en 2008, année de la crise financière, 69% d'entre eux pensaient qu'il fallait aller plus loin ; en 2014, ils ne sont plus que 31% à penser qu'il faut l'améliorer .

Enfin ! Si en 2012, 71% des Français considéraient qu'il faut prendre aux riches pour donner aux pauvres, ils ne sont plus que 55% en 2014, soit une chute de 16 points .

N. Sarkozy peut revenir : il a gagné, et peut d'ores et déjà prendre sa revanche sur 2012, car ce sont bien les idées de gauche, de solidarité qui se sont effondrées . Le MEDEF peut développer les propositions les plus outrancières, encore imprononçables il y a à peine dix ans .

Le renversement idéologique est spectaculaire et radical .

Et la première raison, loin devant l'histoire des caisses de l'Etat qui restent vides, en est l'abandon des valeurs de la gauche par la gauche au pouvoir . Qui éclaire, au sein du PS, le paradoxe suivant : si l'on est passé de un million de chômeurs à cinq millions, en quarante ans, est-ce parce que la France a fabriqué en deux générations, quatre millions de petits fainéants, ou parce que droite et gauche ont laissé la désindustrialisation opérer au bénéfice de la finance ?

Pourquoi le Ministre du Travail socialiste agresse-t-il les chômeurs -fraudeurs aux prestations - 3 Mds d'€, dont 90% sont identifiés et recouvrés - et pas les patrons voyous, dont les emplois non déclarés, représentent jusqu'à 24 Mds de pertes pour la Sécurité Sociale, selon la Cour des Comptes ?

Pourquoi, Manuel Valls a-t-il avalé sa langue, quand on lui dit que les minima - sociaux ont presque rattrapé le salaire minimum ? ( Qu'il essaie de vivre avec 700€ par mois ! ) . Pourquoi refuse-t-il de reconnaître que ce sont les salaires qui sont trop bas, et que si on les augmentait sensiblement, cela ferait des rentrées fiscales ? ( Que permet le salaire médian à 1712€ ? A vous maintenir la tête hors de l'eau, pas plus ! )

Ah ! Oui, mais que dire alors du soupir profond de ces exilés français montant depuis l'hospitalière Belgique, contraints à vivre loin de la mère patrie, à cause d'une douloureuse blessure fiscale ?

NB : inspiré par le billet d'Hubert Huertas, Mediapart, 21 sept . 2014, " Pourquoi les Français adhèrent au " Salauds de pauvres " !

" Assommons les pauvres ! " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens