Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 13:31

" L'argent : c'est notre unique noblesse . Nous n'avons détruit toutes les autres que pour mettre à leur place, cette noblesse-là, la plus oppressive, la plus insolente et la plus puissante de toutes " . ( Anatole France ) .

Voici quelques semaines, suivant les préconisations d'Eurostat, l'INSEE annonçait que, désormais, le trafic de drogue était intégré dans le calcul de la richesse nationale produite chaque année ( PIB ) . L'Italie fait mieux, elle intègre dans son PIB, l'argent de la drogue, de la prostitution, de la contrebande de tabac et d'alcool, une économie illégale évaluée, dans ce pays, à plus de 10% de son PIB, par la Banque d'Italie .

C'est la légalisation du " vide grenier mondial " qui se met en place depuis trente ans, avec sa liste baroque ( et criminelle ) d'offres et de demandes dont regorge l'actualité, l'assomption d'une " vente aux enchères " permanente, fondée sur une seule règle du jeu : le contrat entre consentants est la base légitime de tout échange tarifé, chacun étant libre de définir l'objet de la transaction, voiture d'occasion, bébé, trafic d'influence, organe vivant ... C'est l'expression publique de la doxa " libérale-libertaire " de ceux qui nous dirigent aujourd'hui : la libération individuelle par le marché .

L'un des chefs de file de cette philosophie qui promeut que toutes les opérations financières, concernant des produits et des services, menées d'un commun accord entre vendeur et acheteur, ne représentent que l'exercice de nos libertés, est un patron socialiste, Pierre Bergé, qui n'a pas hésité à déclarer : " Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l'usine, quelle différence " ?

Pour M. Bergé, c'est clair, le contrat est au-dessus de la Constitution, au-dessus de la Loi fondamentale, celle qui , seule, peut légitimer toutes les normes inférieures .

" Un Etat flageolant sur ses principes et des politiques pas vraiment insensibles à l'argent ne font pas des bons gardiens des derniers sanctuaires menacés par la marchandisation : la nature, le corps, la recherche ... ", écrit le journaliste de Marianne, Eric Conan .

C'est en parcourant les allées du " vide-grenier international ", que nous prendrons conscience jusqu'à quel point l'argent a pu s'immiscer dans nombre de situations de la vie quotidienne, de plus en plus monnayées .

Nous ne parlerons pas ici, des îles grecques, des plus beaux sites du monde, mis en vente pour réduire la dette publique d'un Etat en favorisant la spéculation immobilière , ( Ile d'Elafonissos, dans le sud du Péloponnèse ) ; oublions cette vingtaine d'églises, très souvent classées, qui sont vendues, chaque année, en France, par des communes étranglées financièrement : à Aire- sur-Adour, une famille a acquis une chapelle de 600 m2 pour y habiter; le photographe sud-coréen Ahae a acheté tout un hameau, 21 maisons sur 10 ha, dans la Haute-Vienne , payé rubis sur l'ongle ; Chambord ,Versailles, Vaux-le Vicomte loués à des célébrités du show-biz et des affaires, pour des mariages ou des revues ; passons sur les ports et aéroports espagnols, grecs ou portugais achetés par les Chinois .

Ne nous appesantissons pas davantage sur la cupidité de ces stars qui monnayent toutes leurs apparitions, qui ne vendent pas seulement leurs performances mais une simple exposition de quelques minutes, ou quelques mots de soutien à un patron, bien en vue, tel Mick Jagger louant le financier Edouard Carmignac et 13 millions de $ versés aux Rolling Stones pour une prestation de quarante minutes ) .

Fixons-nous plutôt sur la traite mondialisée du corps humain .

Vous n'aurez un accès rapide aux soins de grande qualité, administrés par un " ponte " de telle ou telle spécialité, que si vous pouvez payer, d'avance, des dépassements très élevés, voire des " dessous de table frauduleux .

Vous pourrez rencontrer une entreprise qui exige que soit brevetée une molécule, ou un gène présents dans la nature - comme s'ils étaient des inventions industrielles - pour en tirer de gros bénéfices . La firme américaine Myriad Genetics s'est ainsi appropriée les gènes déterminant la prédisposition au cancer du sein, rendant tout dépistage impossible, si vous ne passez pas par ses propres tests " qu'elle vend comme du coca-cola " .

Le professeur Steiner ( Sorbonne ) estime " que nous assistons à l'émergence d'une traite de la transplantation où les riches malades d'Europe ou d'Amérique achètent des organes aux personnes pauvres d'Afrique ou d'Asie ( entre 70 000 et 160 000 € le voyage plus la greffe ) . " Les pauvres des favelas de Rio vont par exemple au Cap, en Afrique du Sud, vendre un organe prélevé sur place et transplanté à des patients israéliens ou européens ", déclare-t-il .

La sociologue québécoise Cécile Lafontaine dans " Le Corps marché, la marchandisation de la vie humaine ", ( Seuil, 20141 ), dénonce la commercialisation de toutes les productions du corps féminin : des cellules du fœtus avorté, du placenta, du cordon ombilical et même du sang menstruel, que recyclent les industries de la beauté . Elle montre comment ce nouveau marché génère des pratiques " eugénistes ", l'acheteur d'un bébé pouvant " affiner " les paramètres du produit : sexe, race, couleur des cheveux, des yeux, des prédispositions génétiques . Elle raconte comment des couples fortunés font leur marché, se fournissant dans les banques d'ovocytes européennes ou américaines avant d'aller trouver " une porteuse délocalisée " low-coast " , ( entre 20 000 et 50 000 $ la grossesse ) .

Evidemment, le cas de ce couple australien, au milieu de l'été, refusant de " prendre livraison " d'un bébé " défectueux " ( trisomique et cardiaque ) n'annonce que le début des criminelles habitudes qui vont vite être prises par ces acheteurs " indélicats " .

En réalité, elles sont déjà plus présentes sur le marché du corps humain qu'on ne pense . L'idée qu'on peut avoir un enfant avec de l'argent a fait son chemin, et certains déjà estiment que, toujours avec de l'argent, on peut aussi s'en débarrasser : ainsi, se développe aux EEUU un marché d'occasion des enfants adoptés, ou marché d'adoption de " seconde main " ( rehoming, en anglais ) . Les parents ne supportant plus l'enfant qu'ils ont adopté payent des agences qui se chargent de trouver un autre acquéreur . ( Certains se sont retrouvés chez des pédophiles ) .

Ah ! L'esprit d'invention, de création, d'initiative américain ! Quelle merveille !

En Californie, des prisons privées proposent pour les condamnés riches, des cellules de catégorie supérieure : propres, spacieuses, d'un seul lit, au tarif de 100 $ la nuit .

Cependant, le professeur d'Harvard, Michael Sandel, note que dans les enquêtes menées sur ce sujet, " les plus réticents à l'empire croissant de l'argent sur nos vies se retrouvent chez les gens ordinaires plutôt que dans les élites " .

Cela suffira-t-il à nous rendre notre optimisme ? La question est posée .

NB : d'après l'article d'Eric Conan, " L'argent peut-il tout acheter ", Marianne du 15 au 21 août

Marchands, au Moyen-Age .

Marchands, au Moyen-Age .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens