Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 14:10

" Une chose devrait faire trembler tous les Ministres de la plupart des Etats d'Europe, c'est la facilité qu'il y aurait à les remplacer " . ( Montesquieu ) .

Les dernières élections municipales ont suscité, dans les médias, un déluge de commentaires sur la montée de l'extrême droite . Certains observateurs se sont même autorisés le constat qu'elles constituaient un quasi plébiscite local pour le Front National . Le flot d'articles et de reportages sur l'ascension de Marine Le Pen a surtout servi à cacher le vrai mal qui ronge notre démocratie depuis trente ans : le phénomène de l'abstention .

Si l'on examine de prés, avec le recul nécessaire, le résultat du FN, d'avril 2014, on s'aperçoit que dans les 415 communes de plus de dix mille habitants où il présentait des listes complètes, celles-ci ne réalisent que 8% des inscrits, au premier tour, alors que Marine Le Pen, à l'élection présidentielle de 2012 totalisait 12% de ces mêmes inscrits . La poussée frontiste est tout à fait contenue .

Et qu'en est-il de " la vague bleue ", et de l'écrasante victoire de la droite ? Certes l'union UMP + UDI + MODEM remporte 162 communes de plus de dix mille habitants, un de ses plus grands succès sous la Ve République, mais qui a osé nous dire qu'elle a rassemblé moins d'électeurs en 2014, ( 25,1% des inscrits au premier tour ), qu'en 2008 ( 26,8% ), alors que déjà elle obtenait un très mauvais résultat .

Le paradoxe n'est qu'apparent . Bien qu'affaiblie, la droite s'impose en 2014, grâce à une démobilisation massive des électeurs de gauche, très souvent, dans les villes tenues par la gauche .

Les taux d'abstention dans les villes populaires donnent le vertige : 62,2% à Villiers- le- Bel, 62,1% à Vaulx-en-Velin, 61,3% à Evry, 61% à Stains, 60,2% à Clichy-sous-Bois, 59,4% à Bobigny, villes de banlieue présentes dans les dix premières villes les plus abstentionnistes .

Au deuxième tour de ces élections municipales, l'effet habituel de mobilisation d'un entre-deux tours , ne profite qu'à la droite ( + 14% ), alors que la gauche ne rassemble qu'un maigre ( + 3,5% ) .

Du coup, certains maires sont élus par 12% de leur population seulement . (1) .

La République est écornée . La République ne pourra pas tenir longtemps dans un contexte aussi calamiteux .

Par delà ces résultats, essayons d'imaginer à quoi ressemble la colonne vertébrale de notre République .

Les deux grands partis de gouvernement qui rassemblent, pris ensemble, 80% de nos élus nationaux, ( Assemblée Nationale et Sénat ), ne sont soutenus que par 40% des électeurs qui votent, mais seulement 20% de la population en âge de voter, si l'on tient compte des abstentionnistes, de ceux qui ne s'inscrivent pas sur les listes électorales ( 7 millions ), et de ceux qui sont dépourvus du droit de vote .

Le premier parti d'opposition est dirigé par une des personnalités politiques les plus discréditées dans le pays ; le parti au pouvoir peut changer de premier secrétaire sur un simple " claquement de doigt " du Président de la République, sans consultation des militants .

Le parti d'opposition peut se permettre la plus aberrante des falsifications : réclamer pendant deux ans une politique de réduction des dépenses publiques, et quand le pouvoir la lui soumet, voter contre .

Le parti au pouvoir peut être désavoué de façon cinglante dans une élection intermédiaire, clamer qu'il a compris le message envoyé par les électeurs et annoncer dans la foulée que la conséquence qu'il en tire, c'est qu'il doit accentuer la politique désavouée .

Quant au parti dont on parle tous les jours, dans tous les médias, et dont on peut penser que, grâce à l'abstention, il sortira premier des prochaines élections européennes, ce parti, en fait, n'est qu'une organisation fantôme, qui ne possède aucune représentation officielle dans le corps législatif, ne propose qu'une seule " voix " pour s'exprimer, et cependant parvient à catalyser toutes les désespérances .

Pendant ce temps sur l'Olympe, un demi-dieu farceur, a abdiqué tout volontarisme devant l'attente béate d'un " retournement " de conjoncture .

Et quand demain, il faudra faire traverser, au pays, " les rapides " d'une mondialisation encore plus meurtrière qu'elle n'est aujourd'hui, le commandant ne pourra s'appuyer que sur 15% d'électeurs et 8% de citoyens . (2) .

NB : écorné, amoindri, cassé, diminué, entamé ...

D'après (1) " Ce que s'abstenir veut dire ", Le Monde Diplomatique de Mai 2014 , Cécile Braconnier et J. Yves Dormagen ; et (2) " Pour en finir avec la Ve République ", J. F. Kahn, Marianne , 9 au 15 mai 2014 .

Delcampe.net  .

Delcampe.net .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens