Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 14:03
La Tribune .

La Tribune .

" En Chine, qui est le cinquième pays du monde où le gens se disent vivre dans le bonheur, le salaire moyen d'un Chinois est de 10% de notre SMIC, et ils sont heureux " . ( Jacques Séguéla . Publicitaire . BFMTV, le 3 janvier 2011 ) .

Au printemps de l'année 1994, le Premier Ministre de l'époque, Edouard Balladur, lance, la première idée d'un " SMIC jeunes ", le Contrat d'Insertion Professionnelle - CIP - réservé aux jeunes accédant à un premier emploi, et payé à 80% du SMIC . Il lance des centaines de milliers de lycéens et étudiants dans la rue, pendant trois semaines . Il renoncera à son projet .

Au printemps 2006, le Premier Ministre Dominique de Villepin, pense pouvoir revenir sur ce projet . Il baptise sa proposition, Contrat Première Embauche - CPE - qui intéresse les moins de 26 ans, prévoit une période de probation de deux ans, au cours de laquelle, le patron peut renvoyer son salarié sans avoir à motiver sa décision . Dans les faits, ce régime n'est pas réservé à la seule première embauche . Il jette des milliers de lycéens, d'étudiants et d'ouvriers dans la rue, pendant plusieurs semaines et doit, à son tour, renoncer .

Au printemps 2014, les mêmes " prurits " viennent énerver idéologues, économistes, responsables politiques néo-libéraux, qui, ayant mis à jour la faiblesse des convictions du Président de la République, ayant décelé l'ouverture " d'une fenêtre de tir " liée à la nomination de Manuel Valls, forts de la fermeté européenne à l'encontre de la France à qui on refuse un troisième ajournement du " sacro-saint " objectif des 3%, ont décidé de faire le siège de la " pensée élyséenne ", pour obtenir " la mort du SMIC " .

L'ancêtre du SMIC pourrait être recherché dans la " Charte du Travail ", pétainiste, du 4 octobre 1941 qui prévoyait un " salaire minimum vital " mais différencié, selon les régions, en raison des difficultés d'approvisionnement, liées à l'occupation .

La vraie naissance d'un salaire minimum se trouve cependant dans la Loi du 11 février 1950, dite loi Bacon, qui institue un Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti - SMIG - mais encore régionalisé .

Le SMIC remplacera le SMIG, en 1970, lorsqu'il sera universalisé et connaîtra une indexation liée à la progression des autres salaires, et pas seulement des prix, selon la volonté du Président Pompidou .

Ce rappel pour montrer que s'en prendre au SMIC, c'est s'attaquer à 70 ans d'histoire, une histoire qui a traversé des moments politiques très différents .

Rappelons, qu'entre autres raisons, le SMIC fut créé comme un outil de protection des travailleurs les plus faibles, les plus exposés, les travailleurs isolés, ceux qui travaillent dans les TPE et les PME, d'où les syndicats sont très souvent absents .

Mais revenons à l'actualité . Les artilleurs du " recul social " savent que la bataille sera rude : ils n'ignorent pas que l'animal à sang froid qui règne à l'Elysée, panique, devant la simple menace des lycéens dans la rue , ce qui ne manquerait pas d'arriver si l'on brandissait à nouveau l'épouvantail d'un SMIC distordu, déformé, dénaturé .

C'est pourquoi ils " mettent les bouchées doubles " . Ce qui vient de donner une semaine de bombardements dignes de la " fracturation hydraulique " attaquant la roche granitique .

La mèche est allumée, le 2 avril 2014, par un proche de F. Hollande, ex-directeur général de l'Organisation Mondiale du Commerce, ultra-libéral à souhait, socialiste à la sauce hollandaise, ancien directeur de cabinet de Jacques Delors , Pascal Lamy : " Il faut, à ce niveau de chômage, aller vers plus de flexibilité et vers des boulots qui ne soient pas forcément payés au SMIC ", dit-il .

Il est suivi par l'ancien ministre socialiste Hubert Védrine qui prône le même combat .

Le patron du MEDEF, Pierre Gattaz, désinhibé par les propos de ces deux sommités prétendues de gauche, leur emboîte le pas, en réclamant l'instauration " à titre temporaire ", d'un " salaire transitoire " inférieur au SMIC pour permettre, notamment aux jeunes, d'entrer sur le marché du travail . On admirera les précautions oratoires, vite balayées par la formule : " Le niveau élevé du SMIC est une marche d'escalier à franchir en France " . Il faut aider les jeunes à mettre le pied à l'étrier, ajoute-t-il .

Trois économistes, et non des moindres, Philippe Aghion, Gilbert Cette, Elie Cohen, qui ont participé à la mise au point du programme économique du candidat F. Hollande, en 2011 et 2012, se sont joints au " choeur " des sirènes libérales, dans un livre qui vient de sortir : " Changer de modèle ", chez Jacob . Eux aussi condamnent le SMIC, dans sa configuration actuelle, et sont allés le dire au Président, mardi dernier, à l'Elysée, puis ont occupé tous les plateaux télévisés, jusqu'à aujourd'hui . Trois grands débats ont animé les chaînes du Service Public, en cinq jours, en présence de l'un de ces messieurs : " Mots Croisés ", " C dans l'air ", " Ce soir ou jamais " .

Voilà ce qu'en dit Elie Cohen sur le site de la Fondation i.FRAP : " 1) Il faut cesser la politique des coups de pouce pour redonner de l'oxygène aux carrières - mais voilà la septième année qu'il n'y a pas eu de coup de pouce au SMIC - ; 2) Il faut revenir au SMIG régionalisé, des années 1950- 1960, pour tenir compte des différentiels de coût de la vie, et donc l'abaisser sensiblement en province ; 3) Prévoir, avec le nouveau SMIC, des dispositifs d'accompagnement des jeunes non qualifiés " . Encore faudrait-il revoir toute la formation professionnelle, à l'abandon .

Mais hier, à Clermont-Ferrand, faisant une visite improvisée aux usines Michelin, le Président a eu une phrase énigmatique : " Si je n'ai pu vaincre le chômage, d'ici à 2017, il ne servira de rien que je me représente " . Aveu de faiblesse ? Coup politique ? Nouveau pari ? Avertissement pour signifier qu'il est prêt à tout ? Les prochaines semaines nous le diront .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens